chapeau panama chapelier

Chapeau panama – origine et utilisation

Malgré son nom, le chapeau panama est originaire d’Équateur. Le nom de panama vient du mot « panama » qui désigne la feuille de cet arbre.
Le chapeau est fabriqué à partir d’un mélange de fibre et de paille ou parfois en poils naturels. Il est traditionnellement confectionné en Amérique latine et dans les Caraïbes, notamment au Panama. En Europe, c’est l’Italie qui a popularisé le chapeau panama, mais il se vend aussi en Belgique et aux Pays-Bas (le pays étant réputé pour sa grande qualité).

Le chapeau est un couvre-chef qui se présente sous différentes formes :
– panama, sorte de calotte hémisphérique en feutre noir ou brun ;
– panama à bord roulé, dont la forme ressemble à celle des casquettes de baseball et qui est porté par les sportifs ;
– panama blanc, le plus répandu, qui est fabriqué en paille tressée. Il peut être décoré de strass ou d’autres pierres semi-précieuses. Il peut également être orné d’une broche ou de strass, de plumes, de rubans et autres ornements. Il est souvent porté par les hommes ;
– panama fantaisie, qui se décline en plusieurs modèles et qui est utilisé pour les fêtes ;
– panama à lacet, sorte de bonnet dont le panama est attaché par une ficelle passant dans un anneau situé sur le côté du chapeau. C’est l’accessoire idéal pour les enfants ;
– panama en feutre noir à bord roulé, qui est la version la plus classique du chapeau panama.

Le panama est un chapeau de paille à large bord et à calotte ronde, qui se porte généralement sur la tête et dont le nom provient du pays éponyme. Il peut être orné d’une broche ou d’autres ornements, et il est utilisé en tant que couvre-chef par les hommes, les sportifs et les enfants. Le panama existe également sous forme de chapeau fantaisie (à bord roulé ou à bord roulé et panama).

Panama en feutre noir à bords roulés, qui a la particularité d’avoir des oreillettes. Il est utilisé pour les hommes, les enfants et les sportifs.
Un panama orné d’une plume, porté par une femme lors de la cérémonie du mariage traditionnel au Panama.

chapeua panama

 

Les origines du panama

 

L’origine du panama remonte au début des années 1830, lorsque les Espagnols ont commencé à porter des chapeaux en forme de cône et que les habitants des hauts plateaux andins, qui utilisaient le feutre depuis longtemps pour se protéger du soleil, ont commencé à utiliser ce chapeau pour le commerce.
Le panama est originaire d’Amérique du Sud. Les premiers chapeaux de paille étaient utilisés dans les Andes par les Incas, les Mayas et les Aztèques, qui portaient également des vêtements en feutre. Les chapeaux étaient fabriqués à l’aide d’une paille fine, de coton ou de laine.

La fabrication des chapeaux panamas dans les pays andins

 

Les chapeaux en paille fabriqués à la main étaient très coûteux et réservés aux plus riches. Le chapeau en paille était fabriqué par un artisan qui utilisait une machine à coudre pour créer un modèle de chapeau. Les artisans fabriquaient ensuite une coiffe, puis la garnissaient avec du tissu. La coiffe pouvait être faite dans n’importe quelle couleur ou style. Les chapeaux en paille étaient fabriqués à la main et pouvaient prendre plusieurs mois pour être réalisés. Le chapeau était généralement porté lors de célébrations ou de fêtes. La fabrication du chapeau panama est devenue un travail très difficile et coûteux, car il fallait environ deux semaines pour créer un modèle de chapeau, puis trois semaines supplémentaires pour le terminer et l’expédier.

 

Les chapeaux panamas ont commencé à être vendus aux États-Unis au début des années 1800, lorsque les immigrants américains ont commencé à arriver en Amérique du Sud. En raison de la demande croissante, le prix du chapeau panama a commencé à augmenter rapidement et, par conséquent, les artisans ont commencé à fabriquer des chapeaux moins chers pour les vendre sur le marché noir. Les chapeaux étaient fabriqués principalement en laine car ils pouvaient être utilisés pour fabriquer un manteau chaud. La production de chapeaux était très rentable et les ateliers ont été créés dans différentes villes d’Amérique du Sud. Les chapeaux étaient souvent vendus aux touristes qui se rendaient en Amérique du Sud pour voir les chutes d’eau et les montagnes.

Les chapeaux ont été portés par des personnes de différentes cultures, notamment les cow-boys, les joueurs de baseball, les marins et même les chefs religieux. Les chapeaux étaient souvent portés dans le cadre d’une tenue formelle, car ils étaient considérés comme une forme de respect et de dignité. La plupart des chapeaux portaient des couleurs vives et gaies qui attiraient l’attention sur leur propriétaire. Les hommes portaient généralement un chapeau de cow-boy avec des bords droits et une grande visière, tandis que les dames portaient souvent une casquette ou même un chapeau de paille. Les chapeaux étaient également populaires dans les régions où les températures peuvent être très élevées. Dans le sud de la Californie, il est courant de voir des gens portant des casquettes ou des chapeaux panama pendant l’été chaud.

Les chapeaux panama sont devenus populaires dans le monde entier au début du 20e siècle en raison de leur attrait visuel, de leur confort et de leur facilité d’utilisation. Les chapeaux de Panama sont devenus populaires auprès des hommes d’affaires et des personnes influentes qui ont voyagé à l’étranger. Ces chapeaux étaient souvent portés par les hommes politiques et les chefs religieux dans le cadre de leurs fonctions officielles.

Les chapeaux ont été portés dans une grande variété de contextes, notamment pour se protéger du soleil, pour faire face au vent ou pour se cacher du regard des autres. La plupart des chapeaux de Panama étaient fabriqués à partir de tissu ou d’un autre matériau qui les rendait confortables, légers et faciles à transporter. Les chapeaux de panama étaient souvent utilisés par les hommes d’affaires pour se rendre au travail et ils portaient également des chapeaux lors de cérémonies officielles telles que le carnaval et la remise des diplômes. Ces chapeaux étaient également portés dans les maisons privées par les gens ordinaires comme un symbole du statut social.