Voyageurs

« Slow Travelers » : Pauline et Mickael, fondateurs du carnet de voyage Un Cercle

Un Cercle Montreal

L’idée d’Un Cercle est née dans l’Ouest canadien. Pauline et Mickael se rappellent, « nous avions un petit appareil photo dont on ne savait pas trop quoi faire, et puis nous avons aimé le rendu. Ça nous a poussé à continuer. » Un Cercle a d’abord été créé tel un journal de bord personnel, puis s’est transformé peu à peu en portfolio. « C’est un guide, mais aussi un carnet de voyage axé sur nos rencontres », explique Pauline, « l’objectif d’Un Cercle est de permettre aux voyageurs de choisir une destination en fonction des photos et de découvrir des lieux inédits que l’on ne voit pas dans les guides ». Sombre, élégant et onirique, Un Cercle raconte en images les paysages nordiques, les ciels gris, la solitude, les rencontres insolites et la nature grandiose. Voyage dans un univers à part.

Coffee Shop Montreal

Nous vivons à …
Montréal.

Notre boulot…
Fondateurs du site Un Cercle.

Pourquoi ce nom de blogue?
Pauline Barré
: Un Cercle symbolise un cercle d’amis, de voyageurs ou de foodies. C’est un nom qui évoque l’unité et le rassemblement. Et puis c’est nous bien sûr, notre complémentarité. Nous faisons tout ensemble, du tri des photos à la retouche. Mike a un côté très technique, scientifique et créatif. Il va lire le manuel de l’appareil photo au complet par exemple et me l’expliquer après.

Mickael Samama : Oui, je lui dégrossis l’info en quelque sorte. Pauline a des angles de vue différents, très poétiques et sensibles alors que j’ai un penchant pour ce qui est réglé, calibré, droit… surtout pas flou!

Un cercle site de voyage montreal

Premier souvenir de voyage…
P.B. : quand j’étais petite, avec ma maman, on partait dans les Alpes. C’est là où j’ai découvert la Mer de Glace. Aujourd’hui il n’y a presque plus rien. Tu te rends vraiment compte du réchauffement climatique!

M.S. : chaque année, on allait en famille en Haute-Savoie à Valloire, toujours dans le même appartement. On faisait des randonnées de 7 ou 8 h par jour. Je me souviens des lacs, mais aussi des aigles, et de ma peur qu’ils m’emportent.

Islande Un Cercle

Dernières vacances…
L’Islande. À part à Reykjavik et quelques autres grandes villes où il y a des hôtels, on a surtout logé dans des Guesthouses. Au choix, tu campes ou tu vas dormir chez l’hôte. Et il a fallu réserver très à l’avance et faire des provisions, car tu te retrouves vraiment au milieu de nulle part. Les Islandais ne construisent quasiment rien et préfèrent récupérer des anciennes maisons pour éviter le développement de complexes hôteliers. Ils se suffisent à eux même, la géothermie est très développée et tout est très local. C’est drôle parce que partout où tu utilises l’eau, elle sent le soufre, car tout vient du ventre de la terre.

Islande un cercle 2
Islande un cercle 1

En voyage, nous écoutons…
Ça dépend du lieu. Dernièrement, on fait tourner les playlists « Découvertes de la semaine » de Spotify. Les musiques que l’on écoute nous inspirent pour choisir nos voyages, notamment lors de la création de vidéo.

Si nous avions une année sabbatique…
P.B. : voyager encore plus! J’arrêterais mon poste actuel pour me mettre à temps plein sur notre projet. Faire les carnets de voyage, écrire les portraits, scanner tous nos souvenirs (papiers, tickets de caisse, cartes de visite, polaroids, etc.). J’adore ce côté à la fois imparfait et léché du souvenir de voyage.

M.S. : monter une application ou quelque chose en parallèle du projet. Se dédier à ce que l’on fait.

Meilleur conseil voyage…
Se lever très tôt et se coucher très tard : profiter à fond!

coucher de soleil un cercle

Endroits où nous préférons manger…
P.B. : à Hawaii, au Mama’s Fish House sur l’île de Maui. Je n’ai jamais aussi bien mangé de ma vie! Le nom du pêcheur était même indiqué sur le menu. Tellement frais!

M.S. : dans l’ouest du Canada, au Lac Agnès Tea House, une sorte refuge avec une très jolie vue où les filles cuisinaient et dormaient sur place. Ce soir-là, nous étions fatigués, on nous a servi une soupe chaude qui mijotait dans un chaudron rustique. J’en garde un beau souvenir.

restaurant Mama Fish House hawaii

Notre dernier coup de cœur slow…
L’Auberge Carpe Diem à Charlevoix. Nous sommes arrivés à 22 h et un petit mot personnalisé nous attendait. C’est une maison rustique québécoise tenue par des hippies-bobos trop gentils, avec un feu de cheminée, un parquet qui craque, des chats partout. On s’y sentait tellement bien. Tu as vraiment l’impression que le temps s’arrête.

Auberge Carpe Diem Charlevoix

Prochaine(s) destination(s)…
P.B. : Le Japon. Je suis fascinée par l’histoire d’Hachikō, un chien qui a attendu pendant près de dix ans quotidiennement son maître à la gare de Shibuya, après la mort de ce dernier. Je rêve d’aller voir sa statue!

M.S. : Il y a aussi Cuba et ses Casa Particular, Yellowstone, beaucoup d’éco-parcs aux États-Unis aussi.

Best Eco Park USA

Notre pièce mode fétiche de voyage…
P.B. : Nos baskets! Des Adidas Superstar pour moi. Elles sont pourries tellement je les mets…

M.S. : Et des Nike Flyknit Chukka pour moi. Elles sont allées partout aussi, salle de sport comprise!

adidas superstar un cercle

Meilleur(s) compagnon(s) de voyage…
C’est évident! On voyage super bien ensemble. Nous sommes même fatigants pour les gens qui nous entourent, car nous n’avons pas peur de rouler et de marcher comme des fous.

carnet de voyage un cercle montreal

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply
    Trois brunchs, trois quartiers #22 | Une parisienne à Montréal
    avril 25, 2016 at 7:42

    […] photo : Laure Juilliard et Un Cercle […]

  • Reply
    Julie la Blogtrotteuse
    avril 24, 2017 at 9:35

    Super cette interview, j’ai adoré en apprendre plus sur vous. Et cette vidéo, que dire… Elle prend aux tripes, les accélérations m’ont coupé le souffle et les images, wahou quelles images ! Bravo.

  • Leave a Reply